[TRIBUNE « Pour Nieppe, avec vous » Nieppe Mag n°41//juillet-août 2018]

La fermeture du Carrefour Contact rue d’Armentières est une mauvaise nouvelle, à la fois pour les habitants du quartier du Pont qui étaient nombreux à fréquenter ce commerce de proximité, mais surtout pour les personnes qui ont perdu leur emploi. Sans reprise, ce lieu risque de se transformer rapidement en une friche commerciale et ce en plein centre-ville.

La municipalité indique mettre tout en œuvre pour trouver un repreneur. Ce n’est pourtant pas l’impression que cela donne. Les rues de la ville sont de plus en plus sales, dans l’indifférence totale des élus majoritaires qui ne réagissent que lorsque la grogne monte chez les Nieppois. Nous avons pu le constater dernièrement. La municipalité s’est décidée à lancer un plan de nettoyage des cimetières après avoir reçu de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Il n’était pas trop tôt, après un abandon de plusieurs années.
Contrairement à ce qu’écrit le Maire, aucune solution pérenne n’est déployée pour une ville propre. Peu importe les mots, la réalité est bien différente. Ce ne sont pas les riverains de la rue d’Armentières, principale artère commerciale, ni même ceux de la place Jeanne d’Arc qui diront le contraire et ce n’est pas cet état de saleté permanent qui va favoriser le développement du commerce en centre-ville.

Soutenir le commerce de proximité c’est également avoir une vision raisonnable du développement de la zone commerciale dont l’accès est impossible à pied, en transport en commun et très dangereux pour les cyclistes.

La récente augmentation de la taxe foncière votée par les élus de la majorité Nieppoise à la CCFI, n’est pas non plus un bon signal pour attirer les entreprises qui paient, elles aussi, cette taxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *